Son Rise


SON RISE

 

Son Rise est un programme basé sur le jeu et fait partie des approches dites développementales.

Je passe l'historique pour en venir à la théorie et à la pratique.


1- Un peu de théorie

Le paradoxe : Son Rise est basé sur un paradoxe fondamental : à long terme aider l'enfant autiste à être mieux et à sortir de son enfermement, et à court terme être heureux de jouer avec son enfant tel qu'il est au moment où l'on joue.

Le travail de l'attitude : Son Rise est une seule approche qui demande à l'adulte, parent, bénévole ou professionnel, un travail sur lui-même. C'est ce qu'on nomme le travail de l'attitude. On apprend à observer son enfant, à connaître son profil sensoriel et on l'accepte tel qu'il est, sans rien attendre d'autre. Un enfant autiste fait tellement d'efforts au quotidien pour gérer ses angoisses, comprendre notre monde et s'y adapter ! Celui qui va jouer avec l'enfant doit avoir l'intention de commencer par partager le monde de l'enfant autiste. Il montre ainsi l'exemple, réduit le niveau de stress de l'enfant et l'amène en douceur vers des émotions partagées.

Les 3E : Ce travail sur l'attitude doit permettre à celui qui va jouer avec l'enfant  de trouver les 3E : Energie, Enthousiasme, Exubérance. Si on va jouer avec un enfant autiste en étant conscient de ses difficultés et des efforts qu'il fait déjà, alors on peut être fier de lui et exprimer tout notre amour avec force.

Les stéréotypies : Le programme Son Rise, comme d'autres d'ailleurs, considère que les stéréotypies ne sont pas des troubles du comportement, mais tout simplement des comportements normaux de l'enfant compte tenu de son profil sensoriel. Par exemple, un enfant qui fait du flapping car son système proprioceptif est hyporéactif (il ne sent pas ses mains) ne doit pas être contraint à cesser de flapper : il en a besoin et cela lui permet de s'organiser. Bien évidemment, la réaction sera différente si le comportement présente un danger. 

L'apprentissage : Son Rise n'est pas qu'un programme de jeu. Enfin si ! Mais disons plutôt que Son Rise est un programme qui a pour but d'aider les enfants autistes à apprendre par le jeu, comme le font les enfants neuro-typiques. On commence donc par partager le monde de l'enfant, on entre en relation quand l'enfant est prêt, on joue, et on apprend. Le programme Son Rise utilise une échelle développementale très complète qui permet de savoir ce qu'il faut proposer à l'enfant.


2- Dans la pratique

La dynamique Son Rise :

- joining : on suit l'initiative de l'enfant en l'imitant. On partage son activité, même stéréotypée, en attendant :

- un feu vert : l'enfant se met à regarder, dit un mot, touche l'adulte... bref, envoie un signal pour nous dire qu'il est prêt à sortir de son activité solitaire.

- célébration de ce feu vert : avec les 3E, on manifeste à l'enfant que ce signal est Wouaou..... merveilleux ! Les 3E sont en action. En dehors du fait que cela permet de vivre de vrais moments de bonheur, ce qui n'est pas rien, cette célébration façonne le comportement de l'enfant : tu fais quelque chose vers moi, et il va se passer des choses extra !

- action : on enchaîne en proposant un jeu que l'enfant aime beaucoup. Cela peut aller du simple guili à un jeu avec objet, en passant par un cache-cache.

- défi : quand l'enfant est investi dans le jeu, on propose un apprentissage. Si l'enfant est non-verbal on peut lui demander de dire le nom du jeu que l'on a pratiqué. Si l'enfant est avancé dans son développement, on peut lui proposer quelque chose de plus scolaire.

Pour rendre les choses plus concrètes : Vous pouvez regarder cette belle séquence de jeu. On peut décomposer ce qui se passe ainsi :

- l'enfant est fermé, donc la mère l'imite, fait du joining

- quand son fils lui donne un feu vert en la regardant, la maman le félicite en disant "you're looking at me !..."

- elle lui propose alors une action, les guilis, dans laquelle son fils s'engage avec plaisir,

- il n'y a pas véritablement de défi car l'enfant retourne à son action solitaire et la maman refait du joining. Cela dit, l'enfant a quand même fait plusieurs demandes, et ce dans un partage d'émotions évident.

Le rôle des parents : Les parents sont à la tête du programme Son Rise. Ils recrutent leur équipe, la forment et la supervisent. Un jour un formateur Son Rise élira peut-être domicile en France, mais ce n'est pas encore le cas. Deux solutions pour les parents qui veulent se former : aller aux Etats-Unis faire un stage de formation, assister aux formations que donne Carolina Kaiser en France depuis 2011. La mise en place d'un programme Son Rise impose la présence de l'un des deux parents au domicile.

L'organisation : Dans l'idéal, le jeu Son Rise se pratique dans une salle spécialement aménagée : une décoration sobre, des jeux moteurs, des étagères avec des jeux visibles mais pas accessibles. Des bénévoles se relayent pour jouer avec l'enfant. Mais le programme Son Rise est très flexible : c'est aux parents d'estimer si l'enfant a besoin d'aller à l'école ou pas, s'il a besoin de jouer 5 heures, 15 heures, 30 heures... Son Rise peut aussi être adopté non pas comme programme mais comme "mode de vie" avec la personne autiste : on apprend à connaître le profil sensoriel de son enfant et on utilise la dynamique Son Rise quand on le peut, . 

Si les formations au programme Son Rise vous intéressent, rendez-vous page Son Rise.