l'ABA-VB

L'ABA-VB

Applied Behaviour Analysis - Verbal Behaviour

 

Depuis la sortie des recommandations de la HAS en mars 2012, l'ABA est reconnue comme une thérapie recommandée pour les personnes présentant des TSA.

De nombreux sites y sont consacrés : nous n'irons donc qu'à l'essentiel. D'autant que, pour mettre en place un programme ABA, il faut impérativement être supervisé par un professionnel qui guidera les parents et supervisera les progrès de l'enfant.

L'ABA est une méthode comportementale : elle agit sur les comportements afin de rééduquer l'enfant.

 

1- Un peu de théorie

L'ABA repose sur les lois universelles du comportement : 

- un comportement augmente quand il est suivi par une conséquence positive,

- il diminue quand il est suivi par une conséquence négative.

 En utilisant cette dynamique, on peut modifier les comportements et favoriser les apprentissages. 

 Le meilleur site pour connaître l'ABA est sans doute celui d'Olivier Bourgueil

 

Le VB est un courant de l'ABA qui a pour principe de partir des intérêts de l'enfant, donc de situations de jeu. Dans ce cadre, on travaille la communication dans ce qu'elle a de fonctionnel : demander, montrer, répéter, répondre à une question.

Le site de Caroline Peters met à la disposition de l'internaute de nombreuses vidéos dans lesquelles on voit des enfants jouer et apprendre. 

 

2- Dans la pratique, quelques aspects majeurs de l'ABA-VB :


- Le pairing : c'est un moment fondamental en ABA-VB pendant lequel on joue avec l'enfant de façon à être associé à des émotions positives. C'est une manière de créer un lien avec l'enfant, d'apprendre à le connaître. C'est aussi l'occasion de savoir ce que l'enfant aime de façon à utiliser certains jeux comme renforçateurs dans les moments qui seront consacrés à l'apprentissage. Certains BCBA comme Caroline Peters insistent sur l'importance de cette étape : elle affirme que s'il faut passer des heures à imiter les stéréotypies de l'enfant pour créer un lien, c'est essentiel de le faire.

- L'analyse fonctionnelle des comportements : quand un comportement pose problème, on analyse sa fonction. Prenons un exemple concret : un enfant tape quand il a soif. La fonction de ce comportement est de demander de l'eau. On va donc apprendre à l'enfant un mot, une image ou un signe qui lui servira à demander de l'eau. Mais un enfant peut aussi taper car il a mal, pour éviter de faire quelque chose qui lui déplaît, ou bien parce qu'une perception sensorielle, par exemple auditive, est intolérable. Selon le sens du comportement, la réponse que l'adulte va apporter sera différente.

- Le travail de l'autonomie avec la décomposition des tâches : l'ABA met l'accent sur le travail de l'autonomie. Un enfant autiste ayant souvent du mal à apprendre des gestes par imitation, il convient de décomposer une séquence (par exemple : le lavage des mains) et d'apporter une guidance visuelle et/ou physique. Ainsi on peut imaginer que pour se laver les mains on commence par remonter ses manches, et on finit par les redescendre : entre les deux, il y a de nombreuses actions que l'on peut représenter par des pictogrammes qui s'enchaînent. Si l'enfant n'agit pas, on effectue alors une guidance physique que l'on estompera petit à petit.

- Le renforcement : c'est un élément clé de l'ABA. Quand on veut qu'un comportement soit plus fréquent, on va fortement récompenser l'enfant en donnant accès à un renforçateur. Si par exemple l'enfant a pointé un objet qu'il convoite, on le lui donne très vite en le félicitant avec insistance. A contrario, si l'enfant tape pour obtenir un objet, on ne le lui donne pas : on guide sa main pour lui montrer comment pointer. Il ne s'agit donc jamais de punir, mais de ne pas renforcer un comportement qui ne sera pas approprié.

- Apprendre par le travail à table et l'enseignement en milieu naturel : Le travail à table désigne le temps que l'enfant et l'intervenant vont passer autour d'une table ou d'un bureau à faire des exercices et des jeux. Les objectifs de ces activités seront fixés par le psychologue qui fera le programme. En ABA-VB, on privilégie les intérêts naturels de l'enfant, que l'on essaye de suivre : on va donc beaucoup travailler en milieu naturel. A partir d'un jeu que l'enfant aime, on va lui apprendre à désigner les objets qui le composent et les actions que l'on met en oeuvre pour le pratiquer (ex : ballon, but, gardien, tirer...).

- Les fonctions de la communication : l'ABA-VB utilise des situations naturelles pour faire travailler un mot (ou un picto ou un geste si l'enfant est non verbal) dans ses différentes fonctions. Ainsi on peut utiliser le mot "chien" : pour demander une figurine de chien (mand), pour désigner un chien que l'on voit (tact), pour répondre à une question (intraverbal : qu'est-ce que tu vois ?), ou pour répéter le mot que l'on vient d'entendre (échoic). Il faudra que l'enfant sache utiliser les mots dans ces différentes fonctions.

 

3- Comment mettre en place une PEC ABA-VB ? 


- Trouver un psychologue pour une guidance parentale, une supervision de l'enfant, un suivi à l'école : dans le 95 et sur la zone de la ville nouvelle, ce n'est pas une chose simple... Il n'y pas de BCBA et pas encore de psychologue ABA-VB. Mais vous pourrez trouver des psychologues qui se forment et utilisent une approche éducative intégrant une partie de l'ABA. Vous pouvez également faire venir régulièrement un psychologue d'une autre zone géographique. Contactez-nous pour avoir des coordonnées. Le psychologue va commencer par évaluer votre enfant en lui faisant passer le VB-MAPP. En fonction de cette évaluation, un programme sera mis en place.

- Se former et/ou trouver des intervenants : en tant que parents, vous serez formés par le psycholgue qui vous proposera des heures de guidance parentale. Ces heures ont pour objectif de vous éclairer sur le fonctionnement autistique de votre enfant, mais aussi de vous apprendre comment intégrer l'ABA dans votre quotidien. Vous pouvez également vous former par le biais de stages courts qui vous donneront une idée générale des principaux principes ABA. PECS France propose des formations, ainsi qu'EDI dont les tarifs pour les parents sont très avantageux (90 euros pour 5 jours de formation). Vous pourrez décider, en observant votre enfant avec votre psychologue, que des heures sont nécessaires pour compléter ce que vous faites et les heures à l'école. Dans ce cas, il vous faudra recruter un ou des intervenants. Ces intervenants seront supervisés par le psychologue assez régulièrement. Nous mettons en place un réseau d'intervenants : n'hésitez pas à nous contacter.

- Financer la PEC : Nous avons la chance, dans le 95, que l'ABA soit reconnue par la MDPH. Quand vous constituerez votre dossier MDPH, vous exposerez la prise en charge et joindrez les devis. La MDPH vous proposera alors une compensation financière. Si la prise en charge de votre enfant est exclusivement en libéral (psychologue + intervenants), sachez que le complément AEEH ou la PCH ne couvriront pas l'ensemble des frais, notamment parce que les MDPH ne prennent pas encore en compte les frais de supervision. Nous pouvons vous aider à faire vos calculs et à préparer votre dossier.

 

×